Nos projets

Pour aller plus loin avec ARTyBi

1/ Animation culturelle du territoire

La Biennale d’Art Contemporain de Gentilly

La Biennale : action phare et constitutive de l’association.
Vous trouverez ici toutes les informations concernant cet évènement.

Et en projet

Présence visuelle de l’association dans la ville

Donner à voir, par des interventions dans différents sites de la ville, l’activité culturelle présente dans la ville : s’ouvrir aux publics, assurer une visibilité de l’association sur le territoire.

Des idées à développer : réalisation d’œuvres sur les devantures de magasins ou d’autres lieux publics ; occuper les boutiques vides, de façon temporaire, le temps de leur rénovation ou reprise, en y installant des ateliers d’artistes, selon le principe d’une résidence….

Conférences grand public

Donner à penser, organiser des conférences auprès du ‘grand public’, sur des sujets culturels et artistiques, lors de la biennale ou en évènement intermédiaire

Bi-Kids : la Biennale des enfants !

Organiser une biennale de travaux d’enfants. Elle aurait un fonctionnement professionnel avec la constitution d’un jury (mixte composé d’enfants et adultes), une sélection sur dossier et un accrochage professionnel (dans le collège ou autre lieu à définir).

2/ Formation 

Les bi-rencontres 

Réunir des artistes, lors de rencontres trimestrielles, afin d’aborder ensemble (avec ou sans interventions extérieures) des sujets d’actualités liés au monde artistique. Ces conférences ont un objet professionnel afin d’appuyer les artistes dans le développement de leur pratique (ex : point juridique sur les droits d’auteur, comment communiquer autour de mes œuvres, découvrir des outils…).
A titre d’exemple la première Bi-rencontre a vu l’intervention de deux représentants de la Maison des Artistes pour expliquer les évolutions suite à la réforme de l’URSSAF et relayé auprès de plus de 2500 artistes confrontés à cette situation.

Et en projet

Une résidence d’artiste émergeant

“Jeune” dans la pratique mais pas forcément dans l’âge ! Il s’agit d’accueillir en résidence un  artiste à Gentilly et de constituer un collectif d’artistes pour l’accompagner dans sa formation.

Développer des ateliers artistiques

Et pourquoi pas envisager en relation avec les ateliers existants de la ville, la mise en place d’ateliers, sur une discipline promue par un artiste. Retrouver le sens du mot ‘atelier’ et de la pratique collective, dans un souci de formation, et d’esprit d’émulation par le travail dans un lieu commun.

3/ International 

Un appel à candidature ouvert à l’étranger 

Assurer la traduction de l’appel à candidature pour la participation à la Biennale en différentes langues : non seulement en anglais, mais aussi en espagnol, portugais, allemand… ainsi que la diffusion de l’appel dans des réseaux permettant cette diffusion internationale.

Et en projet

Un “pays invité” lors de la Biennale

Matérialiser cette volonté d’ouverture à l’international par la possibilité, suivant les opportunités d’avoir un pays invité à la Biennale.

Passerelle Internationale

Structurer des liens avec la Cité Internationale Universitaire dans le cadre d’une exposition hors les murs, liée à la Biennale. Le souhait est de faire de la passerelle qui connecte la ville de Gentilly avec la Cité Internationale Universitaire un vecteur pour développer un projet de collaboration artistique.

4/ Publications

Bi-livre

En 2019 nous avons édité le Bi-livre, ouvrage en deux volumes, dans son coffret. Il retrace l’histoire du collège Pierre Curie, lieu où se déroulent les Biennales, à travers des souvenirs d’habitants, d’anciens élèves et profs, documents ou textes d’artistes exposants. ( voir plus… )

Le catalogue de la Biennale 

ARTyBi souhaite continuer à offrir le catalogue aux visiteurs de la Biennale. Ce catalogue pourra éventuellement être enrichi. 

Les artistes et Gentilly

Cet ouvrage se basera sur une mise en perspective géopolitique (lien avec la banlieue rouge) et sociologique de la présence et des trajectoires des artistes gentilléens, en prenant comme point de départ une grande densité d’ateliers d’artistes dans les banlieues rouges.

5/ Appui aux artistes 

Diffusion de l’actualité des artistes exposés lors des Biennales.

L’association relaie sur les réseaux, les actualités des artistes qui ont été exposés lors des précédentes Biennales. Des ventes ont lieu, des expositions voient le jour, grâce à la synergie artistes exposants / Biennale.

Textes première version

1/ Animation culturelle du territoire  (H4 à régler)

La Biennale : action phare et constitutive de l’association.

La Biennale de Gentilly est une exposition d’art contemporain, qui regroupe une trentaine d’artistes, représentant toutes les techniques, artistes sélectionnés sur dossier par un jury constitué de cinq personnalités issues du monde de l’art. Un prix Public et Jeune Public sont décernes à chaque édition.

La Biennale est organisée par des artistes et citoyens de la ville de Gentilly, soutenus par la municipalité. Cette exposition se déroule dans une friche scolaire datant de 1931, un bâtiment ample et imposant, empreint de poésie, qui invite à faire résonner des arts complémentaires. C’est un collège désaffecté, chargé de mémoire et les artistes ont toujours su s’emparer de ce type d’espace.

Nous incitons les artistes à proposer dans leur dossier un projet précis en lien avec les espaces insolites et la mémoire qu’ils véhiculent. En plus du collège, de ses salles de classe, couloirs, réfectoire, nous disposons d’une cour en friche, qui ne demande qu’à être investie, tout en sauvegardant son écologie instable de jardin post-apocalyptique en milieu urbain.

La volonté de l’association est de cultiver la dimension humaine de cette exposition, tant dans le rapport avec les artistes qu’avec les visiteurs. Ainsi, après chaque édition de la Biennale, nous suivons les artistes en relayant leurs évènements et leur travail. De même un travail de tissage de lien social avec le quartier se poursuit d’année en année. De même un travail de tissage de lien social avec le quartier dans lequel se trouve le collège se poursuit d’année en année. Ceci se matérialise notamment par la création d’un ouvrage, le Bi-Livre, qui retrace l’histoire de ce collège, en donnant la parole aux habitants du quartier. 

Et en projet… 

Présence visuelle de l’association dans la ville.

Donner à voir, par des interventions dans différents sites de la ville, l’activité culturelle présente dans la ville: s’ouvrir aux publics, assurer une visibilité de l’association sur le territoire. 

Des idées à développer : réalisation d’œuvres sur les devantures de magasins ou d’autres lieux publics ; occuper les boutiques vides, de façon temporaire, le temps de leur rénovation ou reprise, en y installant des ateliers d’artistes, selon le principe d’une résidence….

Conférences grand public.

Organiser des conférences auprès du ‘grand public’, sur des sujets culturels et artistiques, lors de la biennale ou en évènement intermédiaire

Bi-Kids : la Biennale des enfants ! 

Organiser une biennale de dessins d’enfants. Elle aurait un fonctionnement ‘professionnel’ avec la constitution d’un jury (mixte composé d’enfants et adultes), une sélection sur dossier (voir comment adapter le procédé à ce jeune public) et un accrochage ‘professionnel’ (dans le collège ou autre lieu à définir).

2/ Formation 

Les bi-rencontres. 

Réunir des artistes, lors de rencontres trimestrielles, afin d’aborder ensemble (avec ou sans interventions extérieurs) des sujets d’actualités liés au monde artistique. Ces conférences ont un objet professionnel afin d’appuyer les artistes dans le développement de leur pratique (ex : point juridique sur les droits d’auteur, comment communiquer autour de mes œuvres, découvrir des outils…). A titre d’exemple la première Bi-rencontre a vue l’intervention de deux représentants de la Maison des Artiste pour expliquer les évolutions suite à la réforme de l’URSSAF et relayé auprès de plus de 500 artistes confrontés à cette situation. 

Et en projet…

Une résidence jeune artiste 

‘Jeune’ dans la pratique mais pas forcément dans l’âge ! Il s’agit d’accueillir en résidence un jeune artiste à Gentilly et de constituer un collectif d’artistes pour l’accompagner dans sa formation. 

Développer des cours et ateliers artistiques

Et pourquoi pas envisager la mise en place de cours ou ateliers collectifs, sur une discipline, promue par un artiste. Retrouver le sens du mot ‘atelier’ et de la pratique collective, dans un souci de formation, et d’esprit d’émulation par le travail dans un lieu commun.

3/ International 

Un appel à candidature ouvert à l’étranger 

Assurer la traduction de l’appel à candidature pour la participation à la Biennale en différentes langues : non seulement en anglais, mais aussi en espagnol, portugais, allemand… ainsi que la diffusion de l’appel dans des réseaux permettant cette diffusion internationale.

Et en projet…

Un ‘pays invité’ lors de la Biennale.

Matérialiser cette volonté d’ouverture à l’international par la possibilité, suivant les opportunités, du principe d’avoir un pays invité à la Biennale. 

Passerelle Internationale.

Structurer des liens avec la Cité Internationale Universitaire dans le cadre d’une exposition hors les murs, liée à la Biennale. Le souhait est de faire de la passerelle qui connecte la ville de Gentilly avec la Cité Internationale Universitaire un vecteur pour développer un projet de collaboration artistique.

4/ Publication 

Bi-livre

Continuer à diffuser le Bi-livre, lors de la Biennale ou d’autres évènements. 

Le catalogue de la biennale 

ARTyBi souhaite continuer à offrir le catalogue aux visiteurs de la Biennale. Ce catalogue pourra éventuellement être enrichi.  

Les artistes et Gentilly.

Cet ouvrage se basera sur une mise en perspective géopolitique (lien avec la banlieue rouge) et sociologique de la présence et des trajectoires des artistes gentilléens, en prenant comme point de départ une grande densité d’ateliers d’artistes dans les banlieues rouges. 

5/ Appui aux artistes.

Diffusion d’information des artistes exposés lors de la biennale

L’association relaie sur les pages internet (notamment sur le site de la Biennale), facebook, et instagram, les actualités des artistes qui ont été exposés lors des précédentes Biennales. Grâce à son carnet d’adresses, des ventes et des expositions voient le jour.

Nos projets

Pour aller plus loin avec ARTyBi

1/ Animation culturelle du territoire

La Biennale d'Art Contemporain de Gentilly

La Biennale : action phare et constitutive de l’association.
Vous trouverez ici toutes les informations concernant cet évènement.

Bi-Kids : la Biennale des enfants !

En projet : Une Biennale comme les grands. Exposition des travaux d’enfants, basée un fonctionnement professionnel, une sélection sur dossier par un jury mixte composé d’enfants et adultes et un accrochage dans le collège ou autre lieu à définir.

2 / Une visibilité permanente de l’association

Donner à voir, par des interventions dans différents sites de la ville, l’activité culturelle, s’ouvrir au public, créer des interactions entre artistes et le public.

Donner à penser, à travers l’organisation des conférences, débats ou formations.
Conférences grand public, dont les sujets seraient culturels et artistiques, lors de la Biennale ou en dehors.

Créer, s’impliquer, ensemble, à travers le tutorat d’artistes émergeants, des liens internationaux et des ateliers collectifs.

Nos actions

Les Bi-rencontres

Rencontres trimestrielles, destinées plutôt aux artistes, abordant (avec ou sans interventions extérieurs) des sujets d’actualités liés au monde artistique. Points juridiques sur le statut d’artiste-auteur, sur les droits d’auteur, aide à la communication… )
A titre d’exemple la première Bi-rencontre a vu l’intervention de deux représentants de la Maison des Artistes pour expliquer les évolutions suite à la réforme de l’URSSAF. Les informations ont été relayées auprès de plus de 2000 artistes confrontés à cette situation. 
En projet : rencontre avec l’ADAGP concernant les droits d’auteur.

Cours et ateliers artistiques

Mise en place de cours ou ateliers collectifs, sur une discipline, promue par un artiste en particulier. Il s’agit de retrouver le sens du mot ‘atelier’ et de la pratique collective, dans un souci de formation, et l’esprit d’émulation par le travail dans un lieu partagé.

Résidences

Une résidence jeune artiste, ‘jeune’ dans la pratique mais pas forcément dans l’âge ! Il s’agit d’accueillir en résidence à Gentilly un artiste émergeant et de constituer un collectif d’artistes pour l’accompagner dans sa formation. 

Revalorisation du patrimoine

La Biennale de Gentilly se déroule dans une friche scolaire. Ce type de lieu plait et attire le public, ce qui contribue à faire connaitre la ville. La publication du Bi-livre en 2019 va dans le même sens. Une étude y est faite également du biotope particulier de la cour.
En projet : Réalisation d’œuvres sur les devantures de magasins ou d’autres lieux publics, récupération des boutiques et autres lieux vides, y créant des résidences temporelles d’artistes, le temps de leur rénovation ou reprise.

International 

ARTyBi crée des liens internationaux, notamment pour la Biennale, dont l’appel à candidature est ouvert à l’étranger, traduit non seulement en anglais, mais également en espagnol, portugais, allemand… sa diffusion se fera sur des réseaux internationaux et en lien avec des structures gentilléennes œuvrant à l’étranger.

En projet : Un ‘pays invité’ lors de la Biennale. Prise de contacts à l’international.
Passerelle Internationale
Une passerelle enjambe le périphérique et relie Gentilly et la Cité Universitaire. A l’instar de cette passerelle, la Biennale construit des liens connectant la ville de Gentilly à la Cité Internationale Universitaire, par delà les frontières, développe un projet de collaboration artistique et organise une exposition hors les murs liée à la Biennale.

Soutien aux artistes

Les retombées de la Biennale sont multiples. Les artistes réalisent des ventes et trouvent des opportunités d’expositions. En dehors des Biennales, ARTyBi suit de près l’actualité des artistes et la relaie sur ses réseaux.
La dernière opération « Artistes confinés » rentre dans cette même logique de soutien aux artistes. Cette fois-ci l’appel à projet était ouvert à tous et a récolté plus de 15 000 visites.

Publications

À chaque Biennale son catalogue, ARTyBi souhaite continuer à l’offrir aux visiteurs.
En 2019 nous avons édité le Bi-livre, ouvrage en deux volumes, dans son coffret. Il retrace l’histoire du collège Pierre Curie, lieu où se déroulent les Biennales, à travers des souvenirs d’habitants, d’anciens élèves et profs, documents ou textes d’artistes exposants. ( voir plus… )

En projet : Livre « les artistes et Gentilly ».
En prenant comme point de départ une grande densité d’ateliers d’artistes dans les banlieues rouges, cet ouvrage se basera sur une mise en perspective géopolitique et sociologique de la présence et des trajectoires des artistes gentilléens.